Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 10:28

Plusieurs écrivains des 18ème et 19ème siècles se sont intéressés à l’histoire et la géographie de la Bourgogne, et en particulier de la commune de Blanot (Côte d’Or).

Tout d’abord, l’Abbé Claude COURTÉPÉE.

L'Abbé Claude Courtépée, né le 23 janvier 1721 à Saulieu et mort le 11 avril 1781, est un grand historien de Bourgogne et plus particulièrement du Morvan. Il naît à Saulieu où son père était tanneur. Destiné à l'état ecclésiastique, il étudie le droit et est reçu bachelier à la faculté de Dijon. Il entre ensuite au séminaire et est ordonné prêtre. Il s'oriente vers l'enseignement, est nommé professeur et préfet des études au collège des Godrans à Dijon.

Passionné d'histoire et de géographie, il écrit les annales de sa province. Le premier volume de la « Description générale et particulière du Duché de Bourgogne » parut en 1774. Cinq autres paraissent dans les six années qui suivirent, et le tome sept posthume en 1785. Il rédige également une histoire abrégée sur le même sujet. Dévoué à la connaissance, il entreprend la correction du Dictionnaire géographique portatif appelé « Le Vosgien ». Il a considérablement enrichi la partie géographie du Supplément de l’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert.

L’Abbé Claude COURTÉPÉE consacre à BLANOT les pages 261 et 262 du tome VI de son ouvrage « DESCRIPTION HISTORIQUE ET TOPOGRAPHIQUE DU DUCHÉ DU MORVAN » publié en 1781.

C’est l’Abbé Jacques-François BAUDIAU qui prend le relais au 19ème siècle. Il publie « LE MORVAND, OU ESSAI GÉOGRAPHIQUE, TOPOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE SUR CETTE CONTRÉE »

Jacques-François Baudiau (orthographié Baudiot avant 1853 ; on trouve aussi comme prénom Jacques-Félix) naquit le 15 octobre 1809 au lieu-dit Les Févres, commune de Planchez (Nièvre) et décéda le 17 septembre 1880 à Quarré-les-Tombes (Yonne). Prêtre catholique, il est l'auteur d'un ouvrage sur le Morvan.

Il fut nommé en 1844 curé de Dun-les-Places. Le maire de la commune, le chevalier et corsaire Marie-Auguste Xavier Feuillet (1774-1861), ex-lieutenant de vaisseau, offrit une nouvelle église bâtie au hameau des Places, sous le vocable de Sainte-Amélie. Elle fut consacrée en 1851 et : « Jamais foule ne s'était réunie dans un coin du Morvan». C'est à Dun-les-Places que l’abbé Baudiau étudie le Morvan et écrit « Le Morvand ou essai géographique, topographique et historique de cette contrée ».

L’Abbé Jacques-François BAUDIAU consacre à BLANOT les pages 622 à 627 du tome 2 de la première édition en 2 volumes de son ouvrage « LE MORVAND, OU ESSAI GÉOGRAPHIQUE, TOPOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE SUR CETTE CONTRÉE » publié en 1854.

Quelques années plus tard, l’Abbé Jacques-François BAUDIAU consacre à BLANOT les pages 391 à 401 du tome 3 de la seconde édition en 3 volumes de son ouvrage « LE MORVAND, OU ESSAI GÉOGRAPHIQUE, TOPOGRAPHIQUE ET HISTORIQUE SUR CETTE CONTRÉE » publié en 1865.

C’est à un troisième ecclésiastique, l’Abbé Auguste-Albert MAZILLE, curé de Blanot à la fin du 19ème siècle, que nous devons un petit complément d’information, basé sur le livre de l’Abbé Baudiau et sur les archives de Blanot, « NOTES SUR BLANOT » dans « LE BULLETIN PAROISSIAL DE BLANOT (CÔTE D’OR) » N°11 de Juillet 1898.

Un autre Bulletin Paroissial, n°3 de novembre 1897, établit une liste des anciens curés et vicaires de Blanot depuis 1331. Nous le publions dans l’article « L’église de Blanot (Côte d’Or), un lieu chargé d’histoire et de spiritualité ».

L’Abbé Auguste-Albert Mazille est aussi l’auteur « Notice sur la Sainte Hostie de Blanot », 76 pages édité en 1886 par Dejussieu, Autun et réédité en 1977 par l’évêché de Dijon et de « La Sainte Hostie de Blanot », 4 pages, édité chez Pillu-Roland en 1901.

Et puis Joseph GARNIER (1815-1903), archiviste du département de la Côte d’Or, publie en 1869 « Nomenclature historique des communes, hameaux, écarts, lieux détruits, cours d'eau et montagnes du département de la Côte d'Or ».

Quelques curiosités dans l’extrait consacré à Blanot : page 84, le hameau des « Grelots », probablement pour désigner les « Gaylots » ; le moulin de la « Vallière », sans doute pour la « Volère » ; il cite aussi un hameau de « Lhomme des Cores » disparu il y a deux siècles à la suite d’un incendie, et de « Meulanet » (vers Meulot ?) entre la Vallière (la Volère) et Blanot, rasé depuis 1822 ?

Enfin, des approximations pour ce qui n’est pas situé dans son département de Côte d’Or : page 186, « Le Creusevaux » devient « la réunion des ruisseaux de Villiers, de Blanot, de Montbroin, passe à Chissey et tombe dans l’Arroux » ; d’après les cartes actuelles de l’IGN, « Le ruisseau de Creusevau » prend sa source vers un étang en haut de Villiers-en-Morvan, puis se jette dans la rivière de Villiers au Moulin ; la Villiers rejoint la Plaine à la Planche Magnien. Ensuite, la Plaine rejoint le Ternin à Chissey-en-Morvan ; le Ternin rejoint l’Arroux à Autun ; l'Arroux rejoint la Loire à Digoin ; et enfin la Loire se jette dans l’Océan Atlantique…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lesamisdelaplaine-blanot21
commenter cet article

commentaires

Alain Perret 15/04/2016 15:33

J'ai trouvé dans les archives de l'état civil entre 1740 et 1793 des annales, observations... à la fin de chaque année des registres d'état civil. très intéressantes, elles donnent les principaux événements de presque toutes les années!

lesamisdelaplaine-blanot21 21/04/2016 11:48

Merci pour cette information. Où peut-on trouver ces infos sur internet (site, lien) ?